Non classifié(e)

The Irish Trail 2017 : Résumé jour par jour

By 21 mai 2017 février 15th, 2018 No Comments

Jour 1: Chassez les nuages, The Irish Trail revient au galop…

The Irish Trail 2017 jour 1

Au sortir d’un petit déjeuner copieux à Bantry, le premier bol d’Eire a déjà rempli de jolis souvenirs les coureurs.
Des images multicolores : du vert, du blanc, du bleu du gris, du jaune : un arc en ciel que cette Sheep’s Head Way découverte sous son meilleur profil : du vent, mais du bon !
Celui qui chasse les nuages qui permet aux coureurs de The Irish Trail d’apprécier cette terre sauvage magnifique en bordure d’océan.

Bienvenue en Irlande !

Toutes nos photos de cette première journée sont à retrouver sur notre page Facebook

Le classement après la première étape: ici

Jour 2: C’est la vie de château…

The Irish Trail 2017 jour 2

La deuxième étape de The Irish Trail a de nouveau bluffé les participants.

Le long de la Kerry Way, ce fut un parcours de montagne, de sentiers, de sous-bois aux couleurs chatoyantes, avant un final somptueux.

Une balade bucolique le long d’un lac de carte postale et l’arrivée à Muckross House : le château du parc national de Killarney. Quelle vie et quelle vue !

Sur la route de Kerry

La traversée du parc national de Killarney est toujours un moment important de The Irish Trail.

Après une première étape sauvage et maritime, le second effort des concurrents suit des pistes de montagne.

Minérale d’abord dans une vallée enchantée en forme de toboggan. Puis, c’est la découverte d’un autre monde. Des sentiers mystérieux, des sous-bois aux couleurs chatoyantes. Ici, la mousse tient plus du vert fluo.

De quoi éclairer une descente délicate. Dernière difficulté avant une arrivée sur les grands boulevards du lac final.

Le finish de cette Kerry Way se jugeait à Muckross House. Un château que Sylvie Quitot a vu la première après un run sur les chapeaux de roues !

Chapeau aussi à Philippe, qui pourtant sur une jante (un mollet en vrac) a fait sa petite course en tête sur le 10 km.

Le temps de récupérer, le groupe a eu droit de visiter le château, avant de mettre le cap sur Tralee où le soir, un spectacle les attendait dans les pas de l’histoire irlandaise.

Le classement après la deuxième étape ici

Jour 3: Entre terre et mer, entre gris et soleil

The Irish Trail 2017 jour 3La 3e étape de The Irish Trail a emmené les runners sur l’un des sommets de la péninsule de Dingle : le Mont Brandon.

Un parcours physique et technique sous une météo grise puis souriante. Comme l’Irlande, terre de contraste et mer attirante où ses bords accueillaient une arrivée en forme de juge de paix.

Brandon : Mont et merveilles

A mi-parcours de The Irish Trail, l’étape du Mont Brandon opère une bascule.

Comme son profil « up and down ». On monte, on descend. Et comme le ciel coupé en deux. D’abord on ne voit pas grand-chose dans le brouillard, sinon ses lacets en escaladant la montagne. Puis on ouvre ses mirettes de l’autre côté du versan : du soleil et la baie magnifique où attend l’arrivée.

Mais avant de mériter sa mousse au Murphy’s pub sur le quai d’un port pittoresque, les 32 concurrents en ont bavé.

La montée d’abord avec un dénivelé copieux. Le sommet vite passé pour éviter de prendre froid, on plonge littéralement dans la boue : une piste de bobsleigh que certains ont emprunté sur les fesses. C’est encore le plus sûr moyen d’éviter la gamelle.

Ensuite, c’est plus rapide et on arrive sur les bords de mer. A couper le souffle.

Le classement après la troisième étape ici

Jour 4: Burren way : la patience récompensée

The Irish Trail 2017 jour 4

Des montagnes grises pas faciles à apprivoiser, mais au bout la récompense d’un run bien fait.

Pierre et vacances aujourd’hui pour la 4e étape de The Irish Trail.

A travers la région du Burren, là où les pierres poussent dans les champs, les concurrents ont encore découvert une autre facette de l’Irlande.

On gagne à se perdre dans le Burren

Pour la quasi majorité des traileurs, c’était une première. Courir sur la lune le long de la Black Head Loop. Cette piste qui traverse le Burren le long de l’Atlantique. Un voyage dans un paysage inconnu, minéral, presque fantastique.

Deux tracés au menu du jour de la 4e étape de The Irish Trail, selon la distance parcourue.

Sur l’épreuve de 18 km, un parcours côtier qui a débuté groupé, en file indienne derrière Sylvie et Christophe qui ont joué les éclaireurs, pendant que Roland fermait la marche. A chacun son rythme, mais une même satisfaction dans ce désert de pierre à la beauté étrange.

Sur la courte distance, c’est en duo que la course s’est jouée. Guillaume et Eric, puis Stéphane et Angélique et Sylvie avec Véronique. Tous dans un mouchoir de poche. Karine, a, elle, pris plus de liberté. La poudre d’escampette, mais oups, pas dans le bon sens. Pas grave, elle est revenue à bon port. On peut se perdre et gagner quand même l’arrivée.

De toute façon, toutes et tous ont fait un beau voyage sur la route de Galway.

Le classement après la quatrième étape ici

Jour 5: Dublin, nous voilà

The Irish Trail 2017 jour 5

Snif, c’est déjà (presque) fini. En ce vendredi, sur la route de la capitale irlandaise, la 4e édition de The Irish Trail est proche de toucher au but.

Ce soir, ce sera la grande remise des prix, des médailles, pour enfin savoir (on a une petite idée) qui sont les grand(e)s gagnant(e)s cette année. Avant d’aller faire un tour à Temple Bar, il sera déjà temps de jeter un œil sur cette fin de semaine bien occupée.

Ce fut d’abord jeudi avec la dernière étape dans le Connemara. C’est là que The Irish Trail s’est achevé tranquillement et en beauté sur les bords d’un lac. Un endroit paisible après une dernière étape une nouvelle fois magnifique à travers la montagne. Une ultime course que beaucoup de concurrents ont terminé en petit groupe pour mieux profiter de cet endroit superbe de l’Irlande.

Autre spot apprécié : la visite de l’abbaye de Kylemore sous un soleil de plomb.

La température qui a monté d’un cran le soir à Clifden, dans les restaurants et dans les pubs, où le sens de l’accueil et de la fête sauce irish a bien été vérifié.

Le lendemain matin, le vendredi, les mines étaient un peu fatiguées, mais chacun a apprécié les deux activités au menu : visite d’une saumonnerie ou tour en vélo sur la sky road. Mais déjà il fallait prendre la route : Dublin nous voilà.

Le classement après la cinquième étape ici